Forum des étudiants de lettres de l'UB

Forum des étudiants de lettres de l'UB

Forum des étudiants de Lettres de l'UB_Discussion, échanges, entraide et partage de cours en ligne


    Cours du 10.11.09 : Didier Souiller, Joy division & Coldplay, "Comment pense-t-on le destin", le thé à la bergamote et le spleen automnal ?

    Partagez
    avatar
    Admin
    Admin
    Admin

    Messages : 183
    Date d'inscription : 18/03/2008
    Age : 34
    Localisation : Over the rainbow.

    Cours du 10.11.09 : Didier Souiller, Joy division & Coldplay, "Comment pense-t-on le destin", le thé à la bergamote et le spleen automnal ?

    Message  Admin le Jeu 12 Nov 2009, 2:31 am

    bref, comment pense-t-on le DESTIN?

    Au coeur du monde latin, émerge une divinité dénommée FORTUNE. Celle-ci a les yeux bandés, ses pieds touchent le monde. Elle est IRRESPONSABLE à l'instar de la femme. Elle tient une CORNE D'ANBONDANCE, répand ses biens à travers le monde et porte une ROUE, symbole de l'EXISTENCE HUMAINE.
    La présence de Fortune atteste l'existence d'éléments INCONCEPTUALISABLES, lesquels échappent à notre jugement.

    Les Stoïciens pensent le Destin : ils nous invitent à accepter notre sort, à maîtriser notre être et nos passions.
    Le Destin relève de ce que l'on appelle communément "l'ordre des choses", il participe de la réalité naturelle, du "nexus causarum" (le noeud de causes.) Il n'entretient aucun lien avec le hasard. La sagesse enjoint les hommes à se soumettre et à accepter cette CHAÎNE CAUSALE.

    Sénèque, philosophe et auteur tragique, (grand maître européen du théâtre jusqu'à la Renaissance en raison de l'usage du latin sur ce continent) nous a légué deux notions essentielles :
    _ SCELUS NEFAS : désigne un CRIME SACRE CONTRE L'ORDRE DU MONDE, inexpiable, entendu comme l'affirmation de valeurs négatives aussi, convient-il d'éliminer son auteur;
    _ le FUROR : correspond à l'état IRRESPONSABLE DU FURIEUX, lequel l'amène à accomplir un crime, une transgression de l'Humanité, laquelle provoque émotion et horreur tragique. (ex.: Médée, Hercule, Horace...) Toutefois, l'auteur du crime en question est un héros.

    L'immersion de la pensée judéo-chrétienne dans le monde païen engendre une rupture dans l'appréhension du sacré. Israël introduit dans le monde occidental l'idée d'un D-ieu unique, créateur et séparé. Aucune mesure n'est envisageable entre Adonaï et les humains, personne ne l'a vu. D-ieu a créé le monde et imposé un ordre, un sens (au sens de "logos"); de plus, il est l'initiateur du temps historique car le divin est éternel aussi, le temps de l'histoire est-il un segment entre l'alpha création et l'omega apocalypse (alpha, du chaos ->o-> omega, au chaos.)
    Le temps des hommes est contenu dans le temps de l'éternité divine.
    La divinité judéo-chrétien est PROVIDENT et voit ce qui DOIT ADVENIR. Tout ce qui advient émane de la volonté de YHWH. Nulle place n'est échue au hasard, le monde est donc pourvu d'un sens.

    Problèmes :
    1. Qu'en-t-il du hasard et de la fortune?
    2. Le Christ, l'Incarnation et l'Evangile constituent un Salut offert à tous les hommes de bonne volonté, c'est à dire, les hommes susceptibles de perdre et de sauver leur âme, ce qui ménage une large place à l'affirmation du libre-arbitre, au sens où il permet aux êtres d'exercer la part de liberté que D-ieu leur a offert. De fait, chaque homme a la liberté de se sauver par la liberté qui lui est proposée.

    -> Augustin, père de l'Occident latin et de son retour à la Réforme.
    Au 16èe s., l'Angleterre opère un schisme religieux bien que sur le plan théologique, elle ne diffère guère de Rome. De fait, Anglicans et nombre de Puritains demeurent fidèles à Rome.
    Le théâtre shakespearien se situe au coeur de ses débats religieux que la Reine Elisabeth Ier bannit de la scène dramatique par décret.
    Différentes sont les réponses apportées à ces questions : Catholique, angliciste et puritaine.
    Face à celles-ci, s'oppose la conception CALVINISTE de la liberté : D-ieu est omniscient aussi, toute liberté est-elle inexistante. L'Homme exécute des actions qui le dépassent. Le sens du monde lui échappe. Cette pensée est anti-humaniste, l'Humanisme exaltant au contraire la liberté humaine (cf. Erasme "De libero arbitririo".)
    La conception luthérienne est celle-ci : "De servo arbitririo."


    Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven


    _________________
    Le monde est un théâtre!

      La date/heure actuelle est Ven 22 Sep 2017, 12:49 pm