Forum des étudiants de lettres de l'UB

Forum des étudiants de lettres de l'UB

Forum des étudiants de Lettres de l'UB_Discussion, échanges, entraide et partage de cours en ligne


    TD n° 1 H et M

    Partagez
    avatar
    Admin
    Admin
    Admin

    Messages : 183
    Date d'inscription : 18/03/2008
    Age : 34
    Localisation : Over the rainbow.

    TD n° 1 H et M

    Message  Admin le Sam 03 Oct 2009, 2:36 pm

    *fiche élaborée à partir de ma prise de notes.
    H : héroïsme, M : marginalité, T : théâtre, Lur : Littérature, Pg : Personnage.
    (en musique : http://www.deezer.com/fr/user/animaamin/albums/1#music/the-klezmatics/shvaygn-=-toyt-273893)

    _ "Het M" : titre étrange? -> termes s'associant de manière oxymorique car apparaissent contradictoires, H induit idée de gloire et reconnaissance sociale
    => décalage inattendu.

    _ Que serait l'H sans la reconnaissance sociale par la foule du héros?

    -> contradiction résultant de l'époque étudiée corr. à la fin du XVIIème/ début XIXème : période de renouvellement théâtral de paire avec renouveau théorique de la figure du héros + changement d'époque et de moeurs lesquels affectent la définition de l'H.

    En effet, depuis l'Antiquité, Héros : Pg exceptionnel, au-dessus/ commun des mortels, se distinguant par actes extraordinaires. Il se caractérise par un courage exemplaire, il ne connaît en aucun cas la peur.
    Ds Atqt : héros combat monstres et en affrontant des épreuves surhumaines.
    Si Ulysse est humain, Hercules est quant à lui un demi-dieu.

    Particularité : liée à la FEMME voire à plusieurs mais de manière problématique.
    Les héros : attirants, séduisent les femmes puis les abandonnent. => H s'accorde mal avec un amour pour une femme. ex.: Enée et Didon. => Amour impossible et malheureux.
    La femme app. comme la grande victime du héros. Pg sacrifié face au héros lui-même. => Pbm du RAPPORT entre H et AMOUR, HEROS/ FEMME AIMEE.
    Hercules finit quant à lui efféminé sous le joug d'Omphale, réduit au rang d'esclave. File à la quenouille = signe de sa décadence/ déchéance suprême.

    _ Gde période / H : Epoque médiévale : chevaliers preux et courageux, sans failles. Roland/ Charlemagne (le Bien) =/=> les Sarrasins (le Mal)
    forme idéale d'une société médiévale. -> identification +++
    Perceval / Galaad : élus dont G car chaste.
    =/= Lancelot non élu en raison de son amour pour Guenièvre. Doublement coupable : Asservissement à la femme (courtoisie) + femme interdite (femme de son roi = rompt son serment d'allégeance)
    => pêché de chair et trahison de son suzerain.

    _ Antqt et My-Age : Apogées pour fig. du héros.
    XVIIème s. : jusqu'au notion de groupe, type exemplaire.

    -> Pas Don Juan: caractère non exemplaire. Suite à Mozart, fin XVIIème bien que séducteur et traître, il peut devenir un pg positif.
    => changmt de moeurs/ attitude v à v du héros. Pensé de manière différente, il n'est plus uniquement perçu comme étant cet être infaillible.
    Inclusion de la fragilité.
    -> mort de certaines valeurs après la Révolution : naissance de l'individualisme (notion récente), la notion de groupe s'efface progressivement.
    D J : désire s'affirmer comme un individu, dire "je" dans une société qui le refuse. A partir de Mozart : lecture possible.

    => Suite à cela : Apparition de héros faillibles marqués par une forme de fragilité/contradiction.
    Naisce d'une forme nelle d'H : D J de Mozart = Point de départ.

    _ Trois pg valorisés, profondément tourmentés : on sent l'Ar "avec eux".
    -> A cette époque, le Romantisme s'épanouit pleinement bien que sur une courte durée : 1830-1835.
    Remise en cause des codes textuels. Chgmt d'époque et d'esprit. Héros portés par une sorte de souffle lyrique. De riches développements théâtraux davantage favorisés, désormais plus intéressants grâce à une conception du Moi complètement perturbée.

    Nouveaux codes théâtraux : Epoque de rupture. fin des codes très rigoureux mis en place au 17ème.
    ce désir de rupture se manifeste par le biais d'HERNANI : bataille entre Anciens et moderne, conflit similaire à ce lui occasionné par la pièce du duc de Rivas.
    Chez Schiller := décalage fin 18ème : 1782. Sturm und Drang : mouvement dans la lignée de l'Aufklärung, précurseur du Romantisme.
    => 3 pièces = même esprit.

    -> Part / irrationnel, rêve est revendiquée =/= esprit des lumières
    Le héros est pétri de ses valeurs contradictoires, intériorisées : il est mystérieux, insaisissable.

    => Exilés, bannis, parviennent à exister dans un H malgré l'absence de reconnaissance sociale.


    _________________
    Le monde est un théâtre!

      La date/heure actuelle est Ven 22 Sep 2017, 12:49 pm